894 critiques de films

  33 critiques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2021
PIFFF 2021
Soirée Perles rares vampiriques à la Cinémathèque
Soirée Perles rares vampiriques à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

LES AVENTURES DE TINTIN :

LE SECRET DE LA LICORNE

 

GENRE : Tintinophile

REALISATEUR : Steven Spielberg

ANNEE : 2011

PAYS : USA/Nouvelle-Zélande

BUDGET : 135 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Jamie Bell, Andy Serkis, Daniel Craig...

 

RESUME : Parce qu’il achète la maquette d’un bateau appelé la Licorne, Tintin, un jeune reporter, se retrouve entraîné dans une fantastique aventure à la recherche d’un fabuleux secret. En enquêtant sur une énigme vieille de plusieurs siècles, il contrarie les plans d’Ivan Ivanovitch Sakharine, un homme diabolique convaincu que Tintin a volé un trésor en rapport avec un pirate nommé Rackham le Rouge.

 

MON HUMBLE AVIS :

Force est de constater la puissance et la qualité du cinéma de Steven Spielberg. Et pourtant, le pari n'était pas gagné avec cette adaptation au cinéma de l'univers de Tintin. C'est peut-être pour cela qu'il a choisi la capture en mouvement (3D) et non pas un film "live". Finalement, on est proche de l'esprit et de la fantaisie des bandes-dessinées, peut-être moins ridicule qu'avec des acteurs en chair et en os.

Passé ce concept auquel il faut s'habituer, le résultat est assez bluffant dans sa conception. Le scénario est bien construit (même si c'est la fusion de deux albums) et les scènes d'action sont particulièrement bien réussies. L'ensemble se regarde avec plaisir, et on se plaît à faire le lien avec les livres à certains moments. Dans le film, mon personnage préféré est le capitaine Haddock (on retrouve ses jurons favoris !).

L'humour est présent, jamais vulgaire, anachronique ou dans l'air du temps. Au contraire, il s'insère très bien dans le long-métrage et notamment dans les libertés prises avec l'histoire originale.

Spielberg est bien le roi du divertissement, sans jamais tomber dans la mièvrerie ou la facilité. Le film est rythmé, servi par une mise en scène exceptionnelle, fluide avec une caméra virevoltante, digne des meilleurs films d'action ; facilitée sans doute par l'utilisation de la capture en mouvement.

On sent bien l'amour de Spielberg pour l'univers de Tintin (voir le portrait du petit reporter sur le marché), qu'il ne prend jamais de haut pour en tirer la quintessence et la beauté d'aventures au parfum suranné, rappelant les "serial" du début du XXème siècle.

De la belle ouvrage !

 

NOTE : 5 / 6

 

Écrire commentaire

Commentaires: 11
  • #1

    Rigs Mordo (vendredi, 13 juin 2014 21:51)

    Je partage ton avis, un film d'aventure super sympa, techniquement très beau et avec de très jolis passages (j'aime quand Tintin inspecte la vieille maison, au début). Je suis pas très Spielberg, mais là il m'a séduit!

  • #2

    laseancearoggy (vendredi, 13 juin 2014 21:58)

    Même sensation que la tienne. Spielberg est capable du pire (Le terminal), mais là je ne m'attendais pas à un spectacle si bien réalisé.

  • #3

    Mr Vladdy (vendredi, 13 juin 2014 22:20)

    Un très bon film sur Tintin où l'animation trouve toute sa justification avec un traitement juste et agréable :-)

  • #4

    laseancearoggy (vendredi, 13 juin 2014 22:22)

    Tu as tout dit. Du bon Spielberg qui exploite visuellement à merveille un bon divertissement.

  • #5

    alice in oliver (samedi, 14 juin 2014 11:32)

    Spielberg réussit son pari avec un Tintin qui ressemble davantage à une sorte d'Indiana Jones. En revanche, tout cela manque un peu d'humanisme: difficile de s'attacher au personnage principal par exemple

  • #6

    Avel (samedi, 14 juin 2014 11:42)

    Hello ^^
    Un film d'aventure très sympa, et pourtant j'avais peur du résultat (pour ça que je ne suis pas allée le voir au ciné d'ailleurs). Il est réussit, avec des personnages bien réalisés (et une jolie 3D, tout simplement...).

  • #7

    laseancearoggy (samedi, 14 juin 2014 11:54)

    A Alice in oliver,
    Le manque d'humanisme que je comprends est peut-être aussi lié à la motion capture. Tu me diras, Gollum ou César avec Andy Serkis créaient vraiment de l'empathie.

  • #8

    laseancearoggy (samedi, 14 juin 2014 11:56)

    A Avel,
    Salut à toi. Je n'ai pas vu le film en 3D et, comme toi, je ne l'ai pas vu au ciné car la technique choisie ne me plaisait pas vraiment. Mais, je suis d'accord, le film est réussie.

  • #9

    alice in oliver (dimanche, 15 juin 2014 07:59)

    Pour moi, cela ne vient pas de la motion capture mais du traitement opéré sur les personnages

  • #10

    Princécranoir (dimanche, 15 juin 2014 11:39)

    Bon choix en effet que l'animation en motion capture pour réaliser ce Tintin. ça nous change des "oranges bleues" et de la "Toison d'Or". Spielberg parvient même à s'affranchir élégamment de l'oeuvre d'Hergé (avec la permission de l'auteur, voir la scène d'ouverture) pour fusionner avec son propre univers : celui d'Indiana Jones et autres grands récits d'aventure épiques. A tout cela il ne faudrait pas oublier la participation de Peter Jackson, qu'on pourrait bien deviner camouflé sous la barbe de ce Capitaine Haddock qui t'a tant plu. Pour couronner le tout, j'ai souvenir d'une 3D tout à fait remarquable au ciné.

  • #11

    laseancearoggy (dimanche, 15 juin 2014 21:35)

    Je suis tout à fait en phase avec ton analyse. Tu as raison de citer Peter Jackson qui d'ailleurs devrait tourner le prochain épisode il me semble.