894 critiques de films

  33 critiques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2021
PIFFF 2021
Soirée Perles rares vampiriques à la Cinémathèque
Soirée Perles rares vampiriques à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

THE THOMPSONS

 

GENRE : Les dents de l'amer

REALISATEUR : The Butcher Brothers

ANNEE : 2012

PAYS : USA/UK

BUDGET : 3 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Cory Knauf, Samuel Child, Joseph McKelheer...

 

RESUME : Dans le film "The Hamiltons", nous faisions connaissance avec une famille quelque peu dysfonctionnelle, composée de vampires sans réelle attache familiale. Dans cette suite, le clan, poursuivi par la justice, est contraint de fuir les Etats-Unis et de partir s’installer en Angleterre sous une nouvelle identité, les Thompson. Sur place, ils essayent d’entrer en contact avec une société secrète de vampires.

 

MON HUMBLE AVIS

Les Butcher Brothers sont composés de Mitchell Altieri et Phil Flores, et sont les auteurs de The Violent Kind et The Hamiltons. C’est justement la suite de ce dernier film qui est l’objet de ce billet.

Autant The Hamiltons combinait étude familiale et film d’horreur traitant de l’insertion d’une entité vampirique dans la société, autant The Thompsons est une suite complètement anémiée à l’image d’un des personnages affaibli après avoir pris une balle. La voix-off omniprésente tente tant bien que mal de compenser un scénario en tout point ridicule et essaie de nous faire passer des vampires pour des lanternes.

Le film veut se la jouer cool mais l’ensemble fait très cheap entre effets spéciaux de bas étage et acteurs pas au niveau (sans oublier la séquence censée se dérouler à Paris où la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe tentent de donner le change). Grâce à des flash-back, on comprend pourquoi la famille est obligée de fuir suite à une tuerie dans un restaurant. L’enchaînement des événements est alors assez aléatoire. Sous le prétexte de sauver le plus de la fratrie, Francis se met en quête d’autres vampires et se retrouve dans un bled anglais paumé. C’est là que débute les ennuis et les problèmes pour le spectateur.

Le pire dans cette affaire est peut-être la façon dont le mythe vampirique est traité, par-dessus la canine tout en se moquant de Twilight. Sauf que les affrontements de Twilight sont mieux réglés et plus crédibles que cette parodie de dents longues et d’yeux rouges que nous gratifie The Thompsons. Alors qu’ils ont une force herculéenne, ils se battent avec des coups de poings tout droit sortis d'un épisode de Derrick.

Pour faire style (ou petits malins) les faux-frangins nous balancent quelques effets sanglants et des poitrines généreuses. Mais, le subterfuge ne passe pas et ne vient pas nous sortir de notre torpeur où le ridicule des situations, le jeu des acteurs et la médiocrité des SFX envoient directement au cimetière les rejetons de The Thompsons. En espérant qu’ils ne se ressortent jamais.

 

NOTE : 2 / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    Mr Vladdy (lundi, 26 mai 2014 00:06)

    Il à l'air spécial celui ci ^^ Je suis pas sûr que je le verrais un jour mais bon il ne faut pas dire jamais.
    Par contre, petite aparté, je ne peux pas laisser de commentaire sur ton précédent billet je sais pas si c'est normal ou pas ;-)

  • #2

    laseancearoggy (lundi, 26 mai 2014 18:55)

    Tu peux t'en passer largement. Petite coquille sur Godzilla vs mecanik monster. Tu peux désormais y laisser un message maintenant.

  • #3

    Princécranoir (lundi, 26 mai 2014 21:16)

    Aïe, le commentaire est saignant. J'avais tellement été surpris en bien par "the Hamiltons", cette faculté de twister le genre du torture porn en le pontant sur une une veine teen-vampirique. On m'a déjà mis en garde contre "the violent kind" et tu en remets une couche sur "the Thompsons". L'état de grâce des Butchers brothers n'aurait-il duré que le temps d'un film ?

  • #4

    Rigs Mordo (lundi, 26 mai 2014 22:02)

    J'avais déjà copieusement détesté The Hamiltons (dans mon top 5 des plus mauvais films d'horreur en ce qui me concerne), je ne comptais donc pas m'infliger celui-ci et tu me confortes dans mes positions, Roggy ^^

  • #5

    laseancearoggy (lundi, 26 mai 2014 22:34)

    A Princécranoir,
    Pas vu "The violent kind". En tout état de cause, je pensais que cette suite de "The Hamiltons" serait au moins sanglant et pêchu. Il me semble qu'on est plus ici dans un épisode de "Buffy contre les vampires"...

  • #6

    laseancearoggy (lundi, 26 mai 2014 22:38)

    A Rigs Mordo,
    Encore un que tu ne verras pas grâce à moi :). J'ai vraiment été par le manque de d'implication dans le film et du coup du ridicule des situations.