894 critiques de films

  33 critiques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2021
PIFFF 2021
Soirée Perles rares vampiriques à la Cinémathèque
Soirée Perles rares vampiriques à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

THE TERROR LIVE

 

GENRE : Télé-réalité

REALISATEUR : KIM Byung-woo

ANNEE : 2013

PAYS : Corée-du-Sud

BUDGET : ?

ACTEURS PRINCIPAUX : Duek-mun Choi, Jin-ho Choi, Jung-woo Ha, Do Kum-bong...

 

RESUME : Ancien présentateur de télévision vedette, Yoon Young-Hwa est devenu animateur radio après un malencontreux incident. Recevant un jour l’appel d’un homme qui menace de faire sauter un pont et met rapidement sa menace à exécution, Yoon comprend que s’offre à lui l’opportunité de relancer sa carrière, en retransmettant l’interview en direct. Yoon croit mener le jeu, jusqu’au moment où son interlocuteur l’informe que l’oreillette qu’il porte est piégée…

 

MON HUMBLE AVIS

Le film est essentiellement un huis-clos se passant dans un studio de radio. Il y a quelques films qui ont déjà traité de ce sujet comme le très réussi Pontypool avec son invasion de zombies par procuration, le mauvais Radio silence, film austrio-allemand avec un tueur en série, et enfin la suite de Rampage où le tueur utilise une station de télévision pour diffuser son discours au monde entier.

Ici, la menace est un homme qui annonce à l'antenne qu'il va tout faire sauter si le Président coréen ne lui fait pas des excuses pour les ouvriers morts sur un chantier. Le réalisateur filme The terror live comme un thriller d'action en multipliant les angles de caméra (quelquefois, il a un peu la bougeotte) et en dynamisant son récit pourtant reclu à presque un seul lieu. Une tension qui prend le spectateur à la gorge dès le départ et qui maintiendra sa pression durant 2 heures.

The terror live est un film éminament politique. Un brûlot contestataire qui tape sur tout ce qui bouge et en premier lieu sur le monde médiatique très prégant en Corée-du-Sud. Le film dénonce ainsi des médias complices et corrompus à l'instar des politiques et des puissants qui en prennent aussi pour leur grade.

Alors qu'un pont a déjà explosé, le présentateur de radio se fout carrément du sort des gens. Ce qui l'intéresse (comme ses supérieurs) est de faire de l'audience. Il va profiter de l'événement pour essayer de réintégrer la présentation du journal télévisé en dialoguant avec le terrorisme (on pense à ce moment-là à Phone game). Le réalisateur va ainsi se servir de l'image, omniprésente dans le studio (des caméras sont installées), pour montrer la superfialité des médias télé, toujours à la recherche d'images chocs et de sensationnalisme. De la même manière, l'attaque contre le pouvoir coréen est virulente, incapable de gérer un attentat et une situation de crise, et préférant se terrer dans les sous-sols de l'Assemblée. Un haut-fonctionnaire chargé de représenter le Président en fera les frais d'une façon assez originale et sanglante.

The terror live est un film assez nihiliste, à la fois thriller d'action très efficace et brûlot contestataire d'une société gangrénée par la société du spectacle et de la corruption. Au travers de son film, Kim Byung-woo nous dit que seul le terrorisme est la réponse du peuple pour qu'il puisse se faire entendre. Un discours manichéen et naïf, moteur d'un film qui va à 200 à l'heure. Pêchu, bien réalisé, The terror live tient en haleine en permance, le réalisateur multipliant les péripéties (un peu trop ?) jusqu'à un climax assez prévisible et renversant.

 

NOTE : 5- / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Rigs Mordo (dimanche, 02 novembre 2014 16:22)

    Ca semble sympatoche comme tout, mais c'est coréen et j'ai confiance, comme je te l'avais déjà dit :) Belle chronique en tout cas!

  • #2

    laseancearoggy (dimanche, 02 novembre 2014 16:48)

    Merci Rigs pour ton commentaire. Je te conseille ce film à l'occasion. Un thriller de plus à mettre sur la liste de tes films à voir :)